Partager

Chasse aux bébittes aquatiques

Date

9 juin 2018, 13:00

Lieu

12, rue Hotte
Laval, Québec, H7L 2R3
(Station d'eau potable Sainte-Rose)
Téléphone et télécopieur : 450 963-6463

inscription@cieau.qc.ca

 

Chasse aux bébittes aquatiques - Samedi 9 juin à 13 h 

       

Activité gratuite réalisée par le Centre d’interprétation de l’eau (C.I.EAU) en collaboration avec Éco-Nature.

Saviez-vous que les insectes retrouvés dans le fond de l’eau sont des bio-indicateurs, c’est-à-dire qu’ils nous permettent de déterminer l’état de santé de nos cours d’eau?

En fonction de la diversité d’espèces et du type d’insecte retrouvé, il est possible de déterminer si notre cours d’eau est en santé ou non. Par exemple, si l’on observe beaucoup d’espèces d’insectes et s’il y a présence de larves de plécoptère, cela veut dire que notre cours d’eau est en bonne santé puisque ces larves sont très sensibles à la pollution. Au contraire s’il n’y a pas beaucoup d’espèces et que les insectes observés sont principalement des annélides, le cours d’eau est probablement en mauvaise santé, puisque ces insectes sont tolérants à la pollution et à un faible taux d’oxygène. Un faible taux d’oxygène n’a pas seulement un impact sur les insectes, mais aussi sur d’autres espèces. Par exemple, certains poissons comme la truite ne peuvent pas vivre dans un milieu aquatique ou l’oxygène est faible. Si des espèces exotiques envahissantes comme la moule zébrée sont présentes, cela indique que le milieu est probablement perturbé, etc.

Déroulement de l’activité :

Pour déterminer la santé de notre cours d’eau, il faudra premièrement se mouiller afin d’aller débusquer, à l’aide d’un filet trouble-eau, ces petites bêtes dans leur milieu naturel.

Ensuite grâce à un microscope ainsi qu’un guide d’identification des insectes, il faudra les identifier.

Une fois l’identification terminée et les résultats compilés il faudra les analyser et déterminé grâce à la présence ou à l’absence de certain type d’invertébré, ainsi que grâce à la biodiversité observée, si notre cours d’eau est oui ou non en bonne santé.

Si la qualité du cours d’eau est mauvaise, il faudra entamer une réflexion avec les jeunes afin qu’il trouve des solutions pour remédier à ce problème. Par exemple : nettoyage des rives, sensibilisation des citoyens à ce problème, végétalisation des berges, etc.

Après identification, les insectes seront retournés en vie dans la rivière!

Possibilité d’aller visiter le musée de l’eau gratuitement pour les personnes participantes à l’activité!      

Réservez vos places par téléphone ou par courriel au Centre d’interprétation de l’eau jusqu’au 8 juin 17 h au 450-963-6463, demander Amélie Tremblay, ou à l’adresse courriel suivante : inscription@cieau.qc.ca. Si vous vous décidez le 9 juin, présentez-vous simplement au 12 rue Hotte, Laval, H7L 2R3 à 13 h.

                                                                              Prêt pour la chasse?                                                                           

 

Matériel à apporter par les participants :

Bottes de pluie

Crème solaire