Partager

Un succès pour le rallye animé du 3 juin dernier

Date

5 juin 2017, 09:00

Lieu

12, rue Hotte
Laval, Québec, H7L 2R3
(Station d'eau potable Sainte-Rose)
Téléphone et télécopieur : 450 963-6463
info@cieau.qc.ca

Le 3 juin dernier,  quelques bénévoles du C.I.EAU organisaient un rallye animé pour souligner le 5e anniversaire du Rallye des rivières. Le parcours, ouvert au grand public, se déroulait autour de 6 des 13 bornes du Rallye des rivières, soit à Ste-Rose, Boisbriand, Rosemère, Lorraine et Auteuil. Une trentaine de personnes ont pris part à cet événement unique et ont grandement apprécié leur journée, si bien qu’un rallye semblable est considéré pour l’automne prochain. 

Crédit photo: Courrier Laval

Le départ avait lieu à la Berge des baigneurs où Jean Lavoie, spécialiste du traitement de l’eau à la retraite, a abordé le sujet de l’eau potable, de la consommation d’eau des citoyens, du débit de la rivière, des plages de Sainte-Rose et des inondations d’autrefois. Les participants étaient par la suite invités à grimper à bord de l’autobus nolisé pour atteindre les autres bornes. Certaines personnes ont fait le circuit à vélo et à moto.

         

Par la suite, Olivier Lalonde, membre du conseil d’administration du C.I.EAU et enseignant de géographie, attendait le groupe à la borne de Boisbriand pour parler de biodiversité. Les inondations d’avril dernier ayant abîmé les sentiers, l’animateur a dû improviser une passerelle avec des morceaux de bois trouvés en forêt. Denis Fyfe, membre fondateur du C.I.EAU a également entretenu les participants sur l’intense vie sociale et sportive des résidents de l’Île de Mai située en face du parc, il y a de cela une soixantaine d’années. 

   

Le prochain arrêt devait être à la borne 5, soit au marais Tylee, mais les inondations d’avril dernier avaient considérablement endommagé sa passerelle. À la borne de Rosemère, Denis Fyfe, membre fondateur du C.I.EAU et idéateur du Rallye des rivières, a plutôt guidé le groupe autour du marais Bouthillier situé à 500 mètres à l’ouest de la borne. Cet endroit a permis d’aborder plusieurs sujets dont les bâtiments patrimoniaux (la maison Hamilton et le manoir Bleury-Le Bouthillier), les anciens ponts de Rosemère et Sainte-Rose et les milieux humides. M. Fyfe a d’ailleurs présenté au groupe un marais filtrant mis en place par la ville pour protéger le marais Tylee des polluants venant du stationnement. Fait intéressant, on dit que les marais sont au système hydrique ce que les reins sont au système circulatoire humain. Ils servent donc de filtre; leurs plantes absorbent les matières néfastes, les transforment et les rejettent ensuite sous forme inoffensive.  

   

Après le dîner qui a eu lieu au Centre communautaire de Rosemère, M. Fyfe a également assuré l’animation de la borne suivante, soit celle de Lorraine. Les participants ont vu la maison et la grange-étable du domaine Garth. L’animateur a parlé de l’importance de cette maison habité par le fermier Kimpton qui possédait une très grande ferme, la Spring Valley Farm. ont visité le domaine Garth, près de la Rivière aux Chiens et en ont appris davantage sur les bassins versants. M. Fyfe s’assurait également de l’animation à bord de l’autobus. Le groupe a observé la Réserve écologique de l’Île-Garth en face de la rivière aux Chiens.

    

La borne suivante se trouvait à la station d’épuration d’Auteuil. Daniel Mamane, enseignant en technologie à la retraite, a expliqué les différents procédés de l’usine dont la façon par laquelle les eaux usées arrivent par l’égout dans un bassin. Une vis sans fin monte cette eau vers la station et, après traitements, retourne à la Rivière des Mille-Îles.  Le groupe s’est ensuite dirigé au bord de la Rivière, à l’endroit même où l’usine rejette son eau. Steve Dubé, un opérateur de l’usine et André Perreault le fondateur du C.I.EAU y étaient également pour préciser certains points

   

Finalement, c’est à la plage Idéale que Danielle Lavoie, technicienne en laboratoire retraitée, a parlé de l’époque où Laval était un lieu de villégiature pour les Montréalais. Le rallye a pris fin à son point de départ, la Berge des baigneurs où une collation a été servie aux participants. L’événement a tant été apprécié que certains participants ont même demandé à ce qu’on leur envoie les textes des animations par courriel. Une journée qui, malgré la température peu clémente, a été très appréciée pour sa bonne organisation, ainsi que pour la richesse de son contenu et la qualité de son animation.