Partager

L'eau mal répartie

L'eau mal répartie

– On a tellement d’eau ici, au Québec, qu’on oublie qu’il y a des gens qui n’en ont pas, dit Walter.
– On oublie aussi que chez nous, ici, il y a des gens qui ne mangent pas à leur faim.
– C’est quoi, la meilleure façon de partager ? questionne Walter.
– Je ne sais pas, c’est difficile. C’est un problème qui semble bien plus grand que nous. Je suis certaine qu’on peut faire des petites choses pour aider. Professeur Hydraulix en sait surement plus que nous…

Professeur Hydraulix nous explique

UNE GRANDE INJUSTICE...

Sur la Terre, l’eau parcourt de grandes distances sous forme de rivières ou de fleuves, sur les rives desquels la majorité des gens habitent. Or, ces cours d’eau s’écoulent grâce aux précipitations tombées des nuages sur un vaste territoire en amont. Et la quantité de précipitations varie beaucoup d’un endroit à l’autre.
Au Québec, certaines régions peuvent recevoir jusqu’à 2 000 mm de précipitations par année! C’est l’équivalent de la hauteur de la porte d’entrée d’une maison! Ce n’est pas le cas partout dans le monde. Dans certaines régions, les précipitations atteignent à peine 100 mm par an… C’est la hauteur d’un petit crayon! 
Dans les régions désertiques, l’eau est rare ou très difficile d’accès. Dans certains pays, les habitants, majoritairement les femmes, marchent durant une heure et demie ou même plus pour aller chercher, au puits ou à la rivière, l’eau dont elles ont besoin pour leur famille. Ensuite, il faut la rapporter… et l’eau, c’est lourd! Combien de litres d’eau pourriez-vous transporter aussi longtemps, et à pied?
Dans certains cas, l’eau se trouve à des centaines de mètres sous le sol; il faut alors creuser des puits très profonds pour y accéder.
Aujourd’hui, une personne sur trois dans le monde n’a pas accès à suffisamment d’eau pour combler ses besoins quotidiens. Le manque d’eau touche 2,5 milliards d’humains. C’est 300 fois la population du Québec! Et des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants meurent chaque année en raison de la sécheresse et de la famine qu’elle entraine. De plus, la répartition inégale de l’eau augmente l’écart entre les pays pauvres et les pays riches.

… dans le désert de l’Atacama, au Chili, il ne pleut jamais? Jamais! Les scientifiques n’ont jamais enregistré une seule goutte de pluie dans cette région d’Amérique du Sud! Malgré cela, certaines plantes réussissent à y vivre, bien que difficilement, grâce à l’humidité de l’air…

Activités

En collaboration avec