Partager

Les guerres de l'eau

Les guerres de l'eau

– Tu sais, Walter, que les humains préhistoriques se sont autrefois livrés à la guerre du feu ?
– Oui, j’ai même lu un livre là-dessus.
– Aujourd’hui, je pense qu’on pourrait faire un film sur la guerre de l’eau, dit Ondine.
– Et je pense que tu as tout à fait raison. Il y a des pays qui refusent de partager l’eau avec leurs voisins !
– C’est difficile à comprendre, murmure Ondine. Nous ne serions donc pas meilleurs que les humains préhistoriques ? D’après toi, que dirait Professeur Hydraulix ?

Professeur Hydraulix nous explique

L’EAU APPARTIENT À TOUT LE MONDE, MAIS…

L’eau se moque des frontières, elle coule sans demander la permission de passer par ici ou par là. Malheureusement, il arrive parfois qu’un pays refuse de partager l’eau qui passe sur son territoire avec des pays voisins. Dans certains cas, un pays tente « d’assoiffer » un pays ennemi, l’empêchant de cultiver ses terres, de nourrir son bétail, et, par conséquent, toute sa population. C’est aussi grave qu’une véritable lutte armée! Dans d’autres cas, ces guerres de l’eau ont lieu parce que les réserves d’eau diminuent et que la population augmente. Chaque pays veut donc protéger ses réserves. L’eau a de plus en plus de poids politique. Il arrive parfois qu’à l’intérieur d’un même pays, des provinces ou des États se disputent l’eau d’une rivière ou d’un fleuve qui les traverse ou d’un plan d’eau qu’ils partagent.
Au cours des dernières décennies, plusieurs pays ont été (ou sont encore…) en conflit pour le partage de l’eau. En voici quelques exemples :

Heureusement, certains conflits se résolvent par des solutions pacifiques. En 1909, le Canada et les États-Unis ont créé la Commission mixte internationale, qui veille à éviter les conflits entre les deux pays au sujet des cours d’eau partagés. En Europe, de tels partenariats sont indispensables. Le fleuve Danube traverse 19 pays! Quand tout le monde veut puiser l’eau dans le même fleuve, il faut bien s’entendre… Il existe aussi des exemples de situations extraordinaires : alors que le Pakistan et l’Inde (en Asie) étaient en guerre, ils continuaient à travailler ensemble à l’aménagement du fleuve Indus ! Comme quoi l’eau peut aussi être source d’espoir et de réconciliation.

… d’après l’UNESCO, aucun État n’a déclaré officiellement la guerre à un autre uniquement pour des ressources en eau? Attention, il y a quand même des conflits à ce sujet, dont certains auraient pu dégénérer rapidement! Mais, par chance, des ententes ont toujours été trouvées entre les pays concernés.

Activités

En collaboration avec